Alpage de Corjon

Témoignage : Julien et ses reins

Depuis octobre 2015, Julien a une insuffisance rénale qui lui oblige de faire des dialyses car ses reins ne fonctionne plus.

Au début de cette maladie, il effectuait des dialyses à l'Hôpital de Riaz 3 fois par semaines. Cela durait toute l'après-midi. Grâce à l'hôpital de L'Iles, à Berne, Julien a décidé de faire des dialyses péritoniales.

Une dialyse péritoniale est une dialyse qui n'est pas faites par le sang mais c'est un échange de liquide effectué dans le péritoine (ventre). Grâce à ce système, les déchets sont éliminées avec le liquide.Cette dialyse s'effectue toutes les nuits à la maison en dormant, cela peut durer entre 8h et 6h.

Ce système fût pour Julien une renaissance car avec le métier d'agriculteur, il ne pouvait pas se permettre de se déplacer 3 après-midi par semaine à l'hôpital.

Durant notre saison d'alpage, Julien a pu également faire ses dialyses au chalet. Nous avons dû améliorer notre installation solaire pour que l'éléctricité puisse fonctionner toute la nuit car avec l'ancien, nous avons été embêté.

Tout l'été, Julien a dû effectué des contrôles et examens pour pouvoir avoir une greffe de rein. Il a décidé de se mettre sur une liste de donneur d'organe et par chance, un membre de la famille s'est proposé pour lui donner un rein. D'ailleurs, nous le remercirons jamais assez pour ce magnifique geste.

L'opération est planifié pour le 15 décembre 2016. Nous espèrons que cette greffe, rendra à Julien sa santé.

Je tenais à parler de ce que nous avons vécu durant cette année car je suis fière de Julien. En effet, il n'a jamais été découragé avec cette maladie et c'est toujours lui qui nous poussait à positiver. Je pense que cette façon de faire la dialyse est encore méconnue et cela est une alternative à avoir une vie plus ou moins normale.

Je tenais à remercier toutes les personnes qui nous ont aidé durant cet été ainsi qu'aux membres de notre famille qui nous ont soutenus,

Maintenant, je laisse la médecine faire de belles choses... et espère vous retrouver l'été prochain avec de bonnes nouvelles.

Julie Pasquier
13. Oktober 2016 - 09:54
0

Kommentare